Rosko2014 Appel à Communication

« Vers une intelligence durable des territoires: les échelles de la résilience »

Editorial:

« Nous sommes le 22 mai 2014 après Jésus-Christ. Tout le monde est gagné par la globalisation. Tout ? Non ! Au fin fond de la bretagne, un village résiste encore et toujours. Rosko, où d’irréductibles hommes de science et d’action échangent sur les territoires: mondialisation, transition, résilience, bien-être … »

Oui. Les crises qui se succèdent depuis le premier choc pétrolier nous obligent à repenser les logiques de la mondialisation. Depuis quatre années, les appels du 7e Programme-Cadre de Recherche, de Développement et d’Innovation de l’Union Européenne sont en effet inspirés par les concepts de transition socio-écologique et de résilience des territoires.

En présentant les risques démographiques et énergétiques comme une opportunité pour une évolution concertée vers le développement durable, la résilience des territoires, l’un des concepts clés de la transition socio-écologique popularisé par Rob Hopkins dans le “Transition handbook”, propose le passage « de la dépendance au pétrole à la résilience locale ».

Comment développer une analyse intégrée de la résilience des territoires, soulignant les risques et les opportunités ? Quels sont les indicateurs de la résilience ? Comment s’articulent-ils avec les modes de gouvernance et en particulier avec une gouvernance latérale ?

C’est dans le village gaulois de Roscoff, tout au bout de la « fin des terres » du continent européen, que nous avons donc décidé de nous réunir et d’échanger sur ce sujet pour le 13° Colloque international en intelligence territoriale, dans le but de finaliser une position commune sur la thématique de la résilience liée à la transition socio-écologique des territoires.

Une quarantaine de participants, 11 pays, 4 continents, 9 ateliers thématiques, 3 ateliers de réseau, des interviews, des films, des ambiances, la mer et des banquets gaulois ne manqueront pas de créer les conditions d’un échange, d’une rencontre, voire d’une oeucuménie constructive entre les acteurs de cette réflexion globale sur les processus de transition dans lesquels nous sommes irrémédiablement engagés.

Pour un avenir des communautés et des territoires qui ne soient plus la conséquence d’un système autocratique de circulation des flux financiers, mais bien le fruit de la construction collective de notre bien commun, un séminaire, un lieu, une date : « Vers une intelligence durable des territoires », Roscoff, 22 & 23 mai 2014.

Philippe Woloszyn


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *