Archives de catégorie : INTI

Conseil Scientifique de INTI

Conseil Scientifique de INTI

Le Conseil Scientifique de INTI évalue les communications qui sont proposées pour une conférence, un colloque ou un séminaire d’intelligence territoriale et les articles proposées pour une publication dans la collection « International Network of Territorial Intelligence » de HAL-SHS. Il est formé d’un bureau, qui a pouvoir décisionnel, et d’un comité de lecture pluridisciplinaire et international.

Bureau du comité scientifique de INTI

Le bureau est originellement formé de membres du comité scientifique de INTI, du responsable éditorial de INTI et des coordinateurs des axes ou thèmes du programme de recherche concerté de INTI.

Jean-Jacques Girardot, associate professor of economics, Université de Franche-Comté, Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement – USR 3124 (CNRS/UFC/UTBM), Laboratoire Théoriser et Modéliser pour Aménager (ThéMA) – UMR 6049 (CNRS/UFC/UB), Coordinator of International Network of Territorial Intelligence INTI, jjg@mshe.univ-fcomte.fr

Cyril Masselot, associate professor of information and communication sciences, Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement – USR 3124 (CNRS/UFC/UTBM), Laboratoire en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Bourgogne, EA4177 (UB), leader of INTI research axis « collective intelligence», reponsible for INTI communication, cyril.masselot@mshe.univ-fcomte.fr

Serge Ormaux, full professor of geography, Université de Franche-Comté, Laboratoire Théoriser et Modéliser pour Aménager (ThéMA) UMR 6049 (CNRS/UFC/UB), leader of INTI research axis « collective intelligence» and INTI communication, serge.ormaux@univ-fcomte.fr

Blanca Miedes Ugarte, professor of applied economics, Observatorio local de Empleo (UHU), miedes@uhu.es

Philippe Woloszyn, resarch Ingeneer in Urbanism, Laboratoire Espaces et sociétés (ESO), UMR 6590 (CNRS/Université Rennes 2), animator of INTI transversal theme « vulnerability and resilience », philippe.woloszyn@univ-rennes2.fr

Guénaël Devillet, associate professor of geography, université de Liège, Service d’Étude en Géographie Économique Fondamentale et Appliquée – SEGEFA (ULG/F.R.S.-FNRS), g.devillet@ulg.ac.be

Natale Ammaturo, Dipartimento di Scienze Umane, Filosofiche e della Formazione – DISUFF (UNISA), ammaturo@unisa.it
Horacio Bozzano, Equipo Territorio Actores Gobernanza – TAG (UNLP/CONISET), horacio.bozzano@presi.unlp.edu.ar
Giovanna Truda

Nanta Novello, associate professor og information and communication sciences, Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement – USR 3124 (CNRS/UFC/UTBM), Laboratoire en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Bourgogne, EA4177 (UB), animator of INTI publisching activity, nanta.novello@univ-fcomte.fr

INTI « International Network of Territorial Intelligence »

INTI est un réseau de recherche-action informel constitué de chercheurs et d’acteurs territoriaux. Il s’est constitué à l’occasion de la co-construction d’initiatives territoriales, de projets de recherche conjoints et des manifestations scientifiques que INTI organise ou auxquelles il est associé.

On nous pose régulièrement la question : comment faire partie de INTI ? J.-J. Girardot a proposé la définition suivante à l’occasion des conférences LaPlata2012 et Besançon-Dijon2013, que le comité scientifique du GDRI a amendée et validée. Si vous la partagez avec nous, il suffit d’envoyer un mail à jj.girardot@orange.fr, pour faire partie de INTI.

L’intelligence territoriale est le projet scientifique « polydisciplinaire » dont l’objet est le développement durable des territoires et dont les communautés territoriales sont les sujets. Elle se fonde sur une vision systémique du territoire, intégrant un espace géographique, une communauté, ses représentations et ses comportements. Elle accorde une importance à l’échelle locale dans une logique interscalaire, du local au global. C’est une intelligence collective qui se fonde, d’une part sur l’interaction entre chaque être humain et son environnement et, d’autre part, sur les relations entre les personnes. Elle bénéficie aujourd’hui du puissant artefact des technologies de l’information. Elle influence la gouvernance et les comportements de chaque individu, des organismes et des collectivités. La gouvernance territoriale peut élargir ou restreindre son expression, la participation de tous, l’équilibre entre la collaboration ou la compétition; un accès équitable et durable au ressources; le bien être et l’empowerment de chacun et de tous. Outil de la gouvernance, l’observation doit permettre, à l’aide des technologies de partage des informations et des connaissances, un accès égal et durable à l’information et a la co-constrution de la résilience et du développement durable des territoires.