Archives de catégorie : INTI

GDRI-INTI Groupe De Recherche International « International Network of Territorial Intelligence »

Le GDRI-INTI, Groupe De Recherche International « International Network of Territorial Intelligence » a débuté le 1er janvier 2011 pour quatre ans, au terme d’une évaluation scientifique internationale organisée par le CNRS. Il rassemble sept équipes de recherche dans 5 pays : MSHE, ThéMA et ESO (France), OLE (Espagne) SEGEFA (Belgique), DISUFF (Italie) et TAG (Argentine).

Son objectif principal est la consolidation de l’intégration des recherches européennes en intelligence territoriale afin de leur donner une dimension internationale.

Les prochaines manifestations scientifiques de ENTI à Pècs, Marne-la-Vallée, Liège et Gatineau seront l’occasion de refonder le projet de recherche ENTI en approfondissant le plan de travail de new-LiFE.

Le GDRI-INTI rassemble sept équipes de recherche appartenant à 5 pays (France, Espagne, Belgique, Italie et Argentine) :

  • MSHE, Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement Claude-Nicolas Ledoux, Unité de Service et de Recherche (USR) 3124 du CNRS, de l’Université de Franche-Comté (UFC) et de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM), France
  • ThéMA, laboratoire Théoriser et Modéliser pour Aménager, unité mixte de Recherche (UMR) 6049 du CNRS, de l’UFC et de l’Université de Bourgogne (UB), France
  • RESO, laboratoire Espaces et SOciétés de Rennes, membre de l’UMR ESO (6590) du CNRS et de l’Université de Rennes 2 Haute Bretagne (UEB), France
  • OLE, Observatorio Local de Empleo, de l’Universidad de Huelva (UHU), Espagne
  • SEGEFA, Service d’Étude en Géographie Économique Fondamentale et Appliquée, de l’Université de Liège (ULG) et du Fonds de la recherche Scientifique (FNRS), Belgique
  • DISUFF, Dipartimento di Scienze Umane, Filosofiche e della Formazione de l’Università di Salerno (UNISA), Italie
  • TAG, equipo Territorio Actores Gobernanza, de l’Universidad Nacional de La Plata (UNLP) et du Consejo Nacional de Investigaciones Cientificas y Tecnicas (CONICET), Argentine.

Ces équipes sont parmi les plus actives (en respectant les critères d’admissibilité du programme) de ENTI, European Network of Territorial Intelligence. L’action du GDRI s’inscrit dans la continuité :

  • de la dissémination en Europe depuis 1989 des observatoires territoriaux Catalyse dans le cadre de projets concertés entre acteurs du développement durable avec le concours des universités locales,
  • de la caENTI, action de coordination du Réseau Européen d’Intelligence Territoriale du 6e Programme-Cadre de Recherche et de Développement Technologique de l’Union Européenne, de février 2006 à mars 2009
  • de ENTI, European Network of Territorial Intelligence, qui a porté avec 39 participants le projet new-LiFE concernant la transition socio-écologique vers le développent durable en Europe dans le cadre du 7e PCRDT.

Le GDRI-INTI a deux objectifs :

  • consolider l’intégration des recherches européennes en intelligence territoriale afin de leur donner une dimension internationale au terme de 2014.
  • promouvoir la constitution d’équipes locales de recherche-action pluridisciplinaires collaborant au sein de projets de développement durable.

Les membres du GDRI-INTI refondent actuellement le projet de recherche de ENTI en fonction du projet initial (déposé fin avril 2010) et le plan de travail du projet new-LiFE (déposé en février 2011) tout en approfondissant ce dernier. Ils refondent également les instances de management et de dissémination du réseau sur la base d’une interaction forte entre chercheurs, acteurs et citoyens.

A la suite des précédentes conférences de Salerne (Italie, novembre 2009), de Nantes-Rennes (France, mars 2010) et de Strasbourg (France, novembre 2010) c’est l’occasion d’enrichir le programme de recherche de ENTI avec les réflexions des projets job-LiFE et newLiFE.

Le séminaire de Pècs (Hongrie), du 2 au 4 juin prochain avec une journée ENTI le 2 juin, sera le cadre de discussion de l’évolution du projet de recherche de INTI, avant la conférence de Liège (Belgique), du 12 au 14 septembre 2011, avec une journée INTI le 12 septembre. Les journées d’été de Marne-la-Vallée (France) les 7 et 8 juillet prochains, seront une occasion conviviale pour approfondir la réflexion sur le concept fondamental de transition socio-écologique vers le développement durable. La conférence de Gatineau (Canada), du 12 au 14 octobre, présentera les premiers résultats de INTI.

Entre temps, ce site et l’espace ENTI sont les bases du réseau virtuel permanent qui lie à présent les équipes du GDRI-INTI et déjà du réseau ENTI.

ENTI, European Network of Territorial Intelligence

ENTI (European Network of Territorial Intelligence), le réseau européen d’intelligence territoriale, s’est développé en Europe à partir des années 1989 avec la diffusion de la méthode Catalyse. Cette méthode propose aux partenariats de développement des outils de conception scientifique pour réaliser des diagnostics de territoire, pour évaluer leurs actions et pour observer l’impact de ces actions afin d’élaborer des projets de développement durable de façon participative.

En 2003, les chercheurs et les acteurs impliqués ont constitué le Réseau Européen d’Intelligence Territoriale. De mars 2006 à février 2009, la caENTI, action de Coordination du Réseau Européen d’Intelligence Territoriale, a été soutenue par le 6e programme de recherche et de développement technologique de l’Union Européenne.

ENTI a aujourd’hui pour objectif d’assurer la continuité des actions de la caENTI et d’étendre les collaborations à l’échelle internationale.

Conçue et expérimentée par l’Université de Franche-Comté et l’action concertée Mosaïque, une action-modèle du 3e programme européen de lutte contre la pauvreté, Catalyse propose aux partenariats de développement des outils de conception scientifique pour réaliser des diagnostics de territoire, pour évaluer leurs actions et pour observer l’impact de ces actions afin d’élaborer des projets de développement durable de façon participative.

Depuis 1989, une trentaine de diagnostics, d’évaluation et d’observatoires ont été réalisés en Europe à l’initiative de partenariats d’acteurs avec l’appui d’universités. Les chercheurs et les acteurs impliqués ont travaillé en réseau. En 2003 ils ont constitué le Réseau Européen d’Intelligence Territoriale afin de développer et de diffuser au sein des réseaux d’acteurs locaux une connaissance globale des dynamiques territoriales et les outils leur permettant d’argumenter, de gérer et d’évaluer des projets de développement durable.

De mars 2006 à février 2009, la caENTI, action de Coordination du Réseau Européen d’Intelligence Territoriale, a été soutenue par le 6e programme de recherche et de développement technologique de l’Union Européenne, dans la priorité « Gouvernance et citoyenneté dans la société de la connaissance ». La caENTI a regroupé 8 universités et 7 acteurs territoriaux de sept pays européens plus Taiwan. Elle a inventorié et analysé les méthodes et les outils scientifiques de connaissance des territoires. Elle a évalué les principes de gouvernance de la recherche-action appropriés au développement durable. Elle a ainsi pu établir dans un souci d’homogénéisation à l’échelle européenne une première série de spécifications concernant, d’une part, les indicateurs de développement durable constitués par les partenariats de développement et, d’autre part, des outils d’analyse territorial multicritère accessibles aux acteurs et conformes à l’étique du développement durable.

La caENTI s’est terminée le 28 février 2009. Les rapports finaux ont été remis à l’occasion du séminaire de dissémination de Bruxelles, dans les délais contractuels.

La dernière conférence internationale de la caENTI a regroupé plus de deux cent cinquante chercheurs. Plus de la moitié étaient extérieurs à la caENTI. Les participants ont manifesté le souhait d’assurer la continuité des actions de la caENTI et d’étendre les collaborations à l’échelle internationale.

Une action de préfiguration d’un réseau d’excellence en intelligence territoriale dans le cadre du 7e programme cadre de recherche et développement de l’Union Européenne a été initiée pour solliciter des financements. 12.500 euros ont été acquis pour l’animation éditoriale du portail.

ENTI poursuivra :

  • l’animation éditoriale du portail de l’intelligence territoriale (http://inti.hypotheses.org/)
  • La conférence internationale annuelle de l’intelligence territoriale
  • la diffusion et le développement des outils Catalyse
  • la base de données sur la recherche concernant le territoire
  • la base de données des acteurs territoriaux, conformément à la lettre de qualité sur la recherche-action et la gouvernance territoriale
  • le web mapping européen d’indicateurs du développement durable accessibles à l’échelle territoriale

Trois activités de recherche sont actuellement en cours de programmation.

  1. Opérer une synthèse multidisciplinaire des sciences du territoire.
  2. Développer l’information territoriale et disséminer les méthodes d’observation territoriale et d’analyse spatiale, notamment en direction des populations et des territoires vulnérables.
  3. Améliorer la contribution des systèmes d’information territoriale à une gouvernance équitable et au développement durable, par une meilleure intégration au processus de décision territoriale.

Cette proposition attend vos remarques et vos suggestions.
Trois actions de dissémination sont engagées:

  1. le Journal of Territorial Intelligence
  2. le master européen d’intelligence territoriale
  3. le site mondial territoriesnet.org.

Elles élargiront la visibilité du portail de l’intelligence territoriale et de la conférence internationale annuelle d’intelligence territoriale.

La prochaine conférence internationale d’intelligence territoriale, Intelligence Territoriale et culture du développement, qui aura lieu à Salerne (Italie), du 4 au 6 novembre 2009 propose des thèmes correspondant au axes du projet de recherche. La journée du mercredi 4 est réservée à l’organisation détaillée et à la programmation du projet de réseau d’excellence.

ENTI (European Network of Territorial Intelligence), le réseau européen d’intelligence territoriale, s’est développé en Europe à partir des années 1989 avec la diffusion de la méthode Catalyse. Cette méthode propose aux partenariats de développement des outils de conception scientifique pour réaliser des diagnostics de territoire, pour évaluer leurs actions et pour observer l’impact de ces actions afin d’élaborer des projets de développement durable de façon participative.